Header image  
 

L'actualite des stars et celebrites.

Le Blog du Cinéma: critiques de films de cinema, news du monde du cinema, acteur ,realisateur, festival. L'actualite people des stars et célébrités. Toute l'info de vos stars préférés, photos et vidéos ...

samedi, octobre 20, 2007

Yael Naim


Née en 1978 à Paris, Yael a longtemps vécu à Ramat Hacharon, petite ville non loin de Tel-Aviv. Ses parents d’origines tunisiennes s’y sont installés alors qu’elle avait 4 ans. « Je me souviens qu’il y avait un petit orgue à la maison sur lequel je pianotais sans arrêt. Mon intérêt pour l’instrument était si évident qu’un jour, en rentrant de l’école, j’ai trouvé un vrai piano dans ma chambre. » Vont s’en suivre dix ans de conservatoire et de cours de piano classique. « Après avoir vu le film Amadeus, je n’avais qu’une idée en tête : écrire des symphonies. » Son idylle avec « la grande musique » en révèle vite une autre. « À la maison, mon père passait les vinyles des Beatles et à 12 ans, j’ai découvert comme ça Sgt Pepper et Abbey Road. C’est alors que j’ai tourné le dos à mes ambitions classiques. » Yael se met à composer des chansons qui, dit-elle, serviront d’abord à surmonter sa timidité... L’adolescence venue, elle se découvre une voix et tend vers toujours plus de limpidité vocale en écoutant Aretha Franklin. Vers 18 ans, une même émulation la pousse à se saisir d’une guitare et oser verser plus d’elle-même dans ses textes après être tombé sur un disque de Joni Mitchell. Jamais la musique ne la quitte. Jamais sa curiosité ne s’épuise. Dans un club de Jazz de Tel-Aviv, elle rencontre les musiciens de Winston Marsalis et donne quelques concerts avec eux. Même retenue pendant deux ans en sa qualité d’artiste par l’armée pour cause de service militaire (obligatoire pour les femmes en Israël), elle s’arrange pour former un groupe, The Anti Collision, qui se produit dans les clubs à travers le pays. « Au bout de toutes ces années, tout ça faisait un peu bordel en moi : ma formation classique, mon goût pour la pop, le jazz, le folk. J’ignorais comment j’allais canaliser ce flot, mais je savais que je voulais en faire des chansons. »

Libellés :

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

Liens vers ce message:

Créer un lien

<< Accueil