Header image

France espanol us   Film   Technique   Extraits Vidéos   Galerie Photos   Blog   Interview   Actualités  

 

Irréversible - Gaspar Noé

 
Titre original: Irréversible
Origine: France
Sortie: 2002
Réalisateur: Gaspar Noé
Scénariste:
Compositeur: Thomas Bangalter
Costumes: Laure Culkovic
Montage: Gaspar Noé
Image:
Genre: Drame
Durée: mn
Distribution
:
Producteur:
Production:
Festival:

 

Synopsis


Une jeune femme, Alex, se fait violer par un inconnu dans un tunnel. Son compagnon Marcus et son ex-petit ami Pierre décident de faire justice eux-mêmes.


Casting - Fiche Artistique


Monica Bellucci ..... Alex
Vincent Cassel ..... Marcus
Albert Dupontel ..... Pierre
Philippe Nahon ..... Philippe
Jo Prestia ..... Le Tenia
Stéphane Drouot ..... Stéphane
Jean-Louis Costes ..... Fistman
Mourad Khima ..... Mourad
Gaspar Noé ..... Client du Rectum
Eric Moreau
Christophe Lemaire ..... un danseur
Stéphane Derdérian ..... Client du Rectum  

 

   

 

Vos Avis

 film Irréversible 2002 =Tout d'abord le titre, un iflm effectivement à effet irréversible. Si la mise peut paraître choquante, c'est sa réevaolution ds la suite du film qui l'est encore plus. En inversant la narration, finalement, on comprend de mieux en mieux la conclusion (le debut du film), et ces scenes, finalements, nous angoissent et nous prennent au corps, et à force d'y repenser tous le long du film, on a l'impression de voir les 2 scénes violentes pendant 1 heure et demi. Et dîtes vous que les personnes qui aurait pu vivre çà, revive ces scénes, bien plus d'une heure et demi (insupportable pour les gens refusant à penser que ds la vie, il n'y a pas de moral (tout comme dans ce film)). Les plans séquences sont interessantes, elles nous changent d'un vidocq très fragmentés, et nous plongent dans un univers en temps réel, pour encore plus de réealité. Oui, car la volonté d'illustrer la réalité est très bien reussi. Noe voulait un enfer sans femme, (certains pensent que c'est un film macho), mais, chercher un univers glauque, avec uniquement des hommes, avec cette lumiére rouge qui nous angoissent (et nous faît penser aux alarmes tounoyante), c'est vrai quand y reflechissant, il est difficile de trouver d'autres univers que la boîte homo Sm. Il faut savoir chercher les solutions avant de critiquer la réponse, c'est qqch de banale ce que je dis, ms il faut le faire.D'ailleurs, j'ai lu des critiques comme quoi Ct une histoire vraiment banal. Et bien, c'est peut etre une prise de conscience comme quoi, le viol (et le reste) ne doit plus être banalisé. Cela me fait penser à la catharsis dans electre (de giraudoux), on nous montre une scéne violente pour ne plus vouloir cette violence, on nous montre une histoire banale pour refuser la banalisation du viol...etc...Ce film choque, oui, c'est un des nombreux but. Et heuresement, car l'on ne doit pas rester indifferent.Mai

Suite messages

 

   

      

 

Irréversible