Header image

France espanol us   Film   Technique   Extraits Vidéos   Galerie Photos   Blog   Interview   Actualités  

 

Le Fils du Mask - Lawrence Guterman

 
Le Fils du MaskTitre original: Le Fils du Mask
Origine: Etats Unis
Sortie: 23 mars 2005
Réalisateur: Lawrence Guterman
Scénariste: Kevin harkey
Compositeur: Randy Edelman
Costumes: Mary E. Vogt
Montage: Malcolm Campbell John Coniglio Debra Neil-Fisher
Image: Greg Gardiner
Chef décorateur Leslie Dilley
Genre: Comedie, aventure
Durée: 97 mn
Distribution
: Pathé Distribution
Producteur: Erica Huggins et scott Kroopf
Production: Radar Pictures
Festival:

 

Synopsis



RAPPELEZ-VOUS.

UN MASK, LE MASK, CELUI QUI DONNE À QUI LE PORTE DES POUVOIRS SURNATURELS A ÉTÉ PERDU SUR TERRE IL Y A DIX ANS. TRÈS FÂCHÉ, ODIN, GRAND DIEU DU NORD, ORDONNE À SON FILS LOKI DE LE RETROUVER COÛTE QUE COÛTE. POUR LOKI, LE CHOIX EST SIMPLE : TROUVER LE MASK OU PERDRE LA FACE ! 

EN ATTENDANT, SUR TERRE, C'EST LA ROUTINE CHEZ LES AVERY. TANIA, la jeune femme, désespère d'avoir un bébé. Son mari, TIM, préfère gribouiller maladroitement des Toons en attendant une vague promotion. Le destin va chambouler leur vie. OTIS, le chien de la maison, retrouve le Mask et tout devient «SPLENDiiiiD» ! Tim enfile le Mask et, cette nuit là, sous la couette, c'est le feu d'artifice chez les Avery ! Neuf mois plus tard Tania met au monde le charmant petit Alvy, LE FILS DU MASK ! Quand Otis, le chien, se retrouve à son tour avec l'icône magique collée sur la truffe, c'est le bouquet. Otis n'a plus qu'un but : éliminer le charmant bambin par tous les moyens. Mais allez attraper un bébé qui grimpe aux murs, qui soulève les meubles et qui joue des maracas ! C'est pendant cette joyeuse sauterie que Loki réapparaît pour récupérer son bien, et ÇA VA DÉCAPER ! LE MASK EST DE RETOUR.

 

Casting - Fiche Artistique

 

Jamie Kennedy ..... Tim Avery
Alan Cumming ..... Loki
Ryan Falconer ..... Alvey Avery
Bob Hoskins ..... Odin
Traylor Howard ..... Tonya Avery
Ben Stein ..... Dr. Arthur Neuman
Liam Falconer ..... Alvey Avery
Peter Flett ..... Mr. Kemperbee
Damon Herriman ..... Animagine employee
Igor Smiljevic ..... Dancer
Kal Penn ..... Jorge
Magda Szubanski ..... Betty
Victoria Thaine ..... Sylvia
Peter Callan ..... Redneck
Steven Wright
Jerry Minor
Rebecca Massey
Ryan Johnson
Jeanette Cronin
Galen Botha
Gabriel Botha

 

 

   

 

 

Note de production

     

CONÇU SOUS L'INFLUENCE DU MASK, LE PETIT ALVY FRANCHIT EN ACCÉLÉRÉ TOUTES LES ÉTAPES DE LA CROISSANCE D'UN BÉBÉ ORDINAIRE. SAUF QU'IL NE SE CONTENTE PAS DE MIMER VAGUEMENT LES EXPRESSIONS ET LES GESTES DES ADULTES OU DE PRODUIRE QUELQUES BREDOUILLIS INDISTINCTS.

Non, il copie fidèlement les artistes ou dessins animés qu'il a vus à la télé, danse des claquettes, chante à tue-tête ou allonge un bras élastique et hyperextensible pour mettre K.O. un méchant ! Venant du monde de l'animation, j'ai tout de suite perçu la dimension physique d'Alvy et les effets qu'on pourrait en tirer en glissant progressivement du réel à une réalisation cartoonesque. À la première lecture du scénario, nous avons imaginé la quantité d'ingrédients que l'on pourrait mettre dans ce film : des effets visuels et animatroniques sophistiqués aux maquillages spéciaux, sans oublier un chien et un bébé de 9 mois, hors normes. "Parmi ces innombrables effets visuels, il y avait la création complète d'un "bébé numérique", qui devait être d'un réalisme photographique irréprochable. LE FILS DU MASK serait le premier film à relever ce défi. L'histoire formidable et l' intrigue très drôle ne fonctionneraient que si le bébé numérique était au point : comment Alvy allait-il accomplir de façon vraisemblable toutes ces actions délirantes ? Après avoir décidé que c'était possible, nous sommes entrés dans l'intimité d'un jeune couple, qui venait tout juste d'avoir un bébé. Rien d'extraordinaire jusque-là. Mais voilà : Alvy a hérité des facultés du Mask ! Les effets visuels entrent aussitôt en jeu, avec un maximum d'impact. La surprise est totale de voir le bébé se lever, se mettre à danser, etc. Alvy va trouver son style et prendre des habitudes assez étonnantes en regardant des dessins animés à la télévision ; c'est ce qui nous a permis de lui faire faire des trucs aussi délirants que dans les animations en 2D où les corps sont comprimés, étirés, découpés, démultipliés, déchiquetés à un rythme infernal. Autant d'effets qu'il a fallu crédibiliser et adapter à un contexte réaliste, tout en préservant l'intense énergie du film. En transposant purement et simplement certains de ces gestes extrêmes, on tomberait dans le grotesque et le monstrueux. En imposant à notre rejeton numérique des distorsions délirantes, cela cesse vite d'être drôle. Il fallait donc inventer des postures et des actions appropriées à ce bébé, mignon en toutes circonstances en dépit de ses élans de folie." 

 

 

   

      

 

Le Fils du Mask