France Mexico Mexique Espagne us .   Film   Technique   Extraits Vidéos   Galerie Photos   Blog   Interview   Actualités  

 

La chance de ma vie - Bande Annonce

 

 


 

La chance de ma vie - Réalisateur Nicolas Cuche

 

Extrait rencontre avec Virginie Efira:
Qu’est-ce qui vous a donné envie de participer à ce projet ?
En découvrant le scénario, deux points m’ont vraiment séduite. D’habitude, dans les comédies, les personnages féminins sont plutôt dans l’observation, porteurs de douceur, ramenant souvent l’homme à la raison, alors que là, Joanna est vraiment un des moteurs de l’action. Même si elle n’y arrive pas, cette femme essaie de faire quelque chose de sa vie. J’ai toujours eu beaucoup d’intérêt pour les gens qui ne sont pas complètement à leur place, ceux qui veulent appartenir à un groupe mais n’y parviennent pas, ceux qui tentent mais échouent. Ils sont passionnants à suivre. Joanna est un peu comme ça. Du coup, au-delà de cette image de féminité, il y avait des choses à aller chercher, des remises en cause. Tout cela promettait un ton différent et beaucoup de choses à jouer.< L’autre point que j’ai bien aimé concerne l’esprit du film. J’apprécie les comédies qui ont un fond et je crois que l’humour est un moyen aussi pudique qu’efficace de faire passer des choses plus profondes. Dans cette histoire, tous les personnages ont des idées préconçues, et la vie va les envoyer sur d’autres voies que celles qu’ils avaient prévues. Parfois, l’adversité nous oblige à découvrir d’autres chemins, à changer notre façon de faire, ce qui n’est pas forcément moins bien.

En quoi cette comédie sentimentale vous a-t-elle semblé particulière ?
Même si l’on joue avec certains codes du genre, ils sont à chaque fois détournés pour aller vers quelque chose de plus réaliste et de plus humain. Elle n’est pas une beauté inaccessible et il n’est pas un play-boy désinvolte. Joanna a une vraie personnalité et Julien aussi. Ils ne cherchent pas à tomber amoureux. Elle est à un tournant de sa vie, peut-être en train de manquer son rêve professionnel ; lui est revenu de tout, un peu parce que dans son métier, il voit trop de couples fissurés, mais aussi parce qu’il est convaincu de porter malchance à ceux qu’il aime. Leur rencontre, leur interaction va modifier l’image que chacun a de lui-même.

Comment avez-vous approché le personnage de Joanna ?

Joanna est une jeune femme indépendante, autonome. Elle est instinctive, sans calcul. Elle sait qu’elle doit changer, elle sent qu’il est temps que sa vie évolue, elle est un peu à côté d’elle-même mais elle n’ose pas se lancer. On a tous connu ces moments-là. Ses hésitations vont être balayées par tout ce que va provoquer cette rencontre. Ses certitudes aussi, et j’aime bien les petits crocs-en-jambe que le destin peut nous faire et qui nous ramènent à une certaine humilité. Joanna va vivre une vraie remise en cause. J’aime beaucoup lorsqu’un personnage plein d’assurance se prend une porte dans la figure et se retrouve ébranlé dans ses certitudes ! À mon sens, ce ne sont pas tant les victoires qui définissent quelqu’un que la façon dont il se relève de ses échecs. Joanna existe aussi par cet aspect-là. Le rôle demandait un goût pour la comédie qui me correspond parfaitement. J’ai pu nourrir le personnage d’attitudes, d’anecdotes et de mes mots. Nicolas et les scénaristes nous ont laissés cette place-là. Certaines scènes nous emmenaient jusqu’au burlesque, et c’est quelque chose d’assez rare que j’apprécie beaucoup. Le film propose des situations très fortes et de vrais rapports humains.

 

 

 

 



 

      

 

La chance de ma vie - Bande Annonce