Header image

Valentin Marceau, single Dansons - mis  en ligne le 31.07.2012 par Philippe Baledent.

 

Valentin Marceau, single Dansons

 

Valentin MarceauValentin Marceau
Single « Dansons »
Disponible le 6 août chez Play On

Après l’aventure du groupe Boxon, une poignée de singles qui faisaient mouche comme Baptême du Feu, Gangster ou Balle Perdue, et des concerts incandescents au Gibus et aux quatre coins de France, le chanteur et guitariste Valentin Marceau s’élance en solo. Agé de 21ans, il prépare son premier album pour début 2013, dont on peut déjà découvrir un premier extrait auquel il sera difficile de résister : Dansons !

"Ma dernière découverte ? Valentin Marceau, un jeune auteur / compositeur que j'ai entendu dans un studio avec le producteur Dominique Blanc-Francard. »  Jean-Louis Aubert

Valentin Marceau connait bien les Lilas.
Pas la Closerie, mais sa ville natale, là où jadis régnaient bals, guinguettes et autres cabarets.» J’étais fleur, je suis cité», telle est la devise de la ville qui a du malgré tout inspirer sa passion pour la musique.
Il va se jeter sur l’oeuvre entière de Bob Dylan, puis sur celle des grands du rock et ensuite user jusqu’à la corde sa première guitare...

Valentin Marceau est grand.
Il regarde le monde avec des yeux étonnés, souvent narquois, et se dit qu’il faut en profiter pendant qu’il est encore debout...Il a l’air toujours de bonne humeur et il est difficile de le mettre vraiment en colère..

Valentin Marceau est énervant.
Il prend une guitare, un ukulele baryton ou n’importe quoi avec des cordes dessus et joue super bien. Il se met derrière un piano et les notes sortent naturellement du bout de ses doigts. Pire encore, il se met derrière un micro, demande juste comment fonctionne la mixette de son casque et se met à chanter, tout seul dans le studio ,comme si il était au Stade de France... Il a écouté des centaines de chansons, mais les siennes n’appartiennent qu’à lui, et on reconnait sa voix instantanément.

En studio, Valentin Marceau explore, écoute, déguste chaque son que l’on lui propose comme si c’était un sushi saumon ou un macaron de Gérard Mulot.
C’est un régal de le voir s’extasier devant le costume sonore taillé sur mesure pour ses chansons. Il sait partager les bonnes choses, ne garder que l’essentiel...
Avec une grande maturité malgré son âge, il analyse chaque composant de la production et donne un avis juste et précis sur son utilité ou inutilité.
Pour les gens qui travaillent avec lui, c’est un gain de temps considérable.
Un album plein de titres forts, fait dans l’urgence mais sans hâte, avec des invités toujours excités par le projet. Des styles variés, mais toujours comme fil conducteur sa voix si différente..C’est une belle rencontre.

Valentin Marceau est sensible.
Dans ses chansons, même les plus musclées, on sent la recherche de la mélodie et de l’harmonie qui touche au fond du coeur. L’électricité alterne avec les vibrations acoustiques et il les mélange pour en faire des sons inattendus.
Il aime les musiques chaudes qui racontent les voyages  réels ou imaginaires.
Il décrit avec poésie, romantisme et fougue des histoires auxquelles tout le monde peut s’identifier.
C’est ça le secret de son univers. Il est simple, vrai et vivant, et l’on a l’impression qu’il est fait pour nous. Comme une sorte de rêve réel, qui laisse un goût d’énergie pure.

Valentin Marceau est intemporel.
On ne sait pas de quelle planète il vient, mais c’est sûrement celle sur laquelle on voudrait vivre. Un endroit où le plaisir a surement encore une grande importance.
Dominique Blanc-Francard

http://www.valentinmarceau.com/


 

 

 

 

   

 


   

      

Valentin Marceau, single Dansons